La fête de Iemanja

Enregistrer dans les favoris

Festa de Iemanjá 2019. Rio Vermelho, Salvador, Bahia. Foto: Amanda Oliveira.

Iemanjá est l’une des fêtes populaires des plus connectées avec l’époque contemporaine. En plus d’être l’un des événements populaires les plus importants de la ville, il a maintenu sa force au fil des ans et s’est même renforcé. La Fête de Iemanjá, célébrée le 2 février, est considérée comme la plus grande manifestation religieuse publique de candomblé dans l’État, étant l’une des fêtes populaires les plus intenses et traditionnelles de Bahia. C’est pour ces raisons que cette fête populaire sera inscrite au patrimoine immatériel de Salvador. Cet inscription est un moyen de protéger la manifestation culturelle et religieuse afro-brésilienne.

La fête la plus célèbre se déroule traditionnellement dans le quartier de Rio Vermelho à la Casa de Iemanja sur le marché du Mercado do Peso. Elle est organisée par la colonie des pêcheurs, en partenariat avec des organismes publics et de la société civile. L’endroit est organisé pour que les gens de toute la ville puissent venir offrir des cadeaux à Iemanjá. De nos jours, la plupart des offrandes sont des fleurs, car ils ont pris conscience des dommages environnementaux causés par les offrandes plus classiques telles que des peignes, des miroirs, des savons, des parfums et même des bijoux.

Quelques conseils pour une célébration inoubliable

Festa de Iemanjá 2019. Rio Vermelho, Salvador, Bahia. Foto: Amanda Oliveira.

Arrivez tôt : La fête du Jour de Iemanjá à Salvador commence la veille, dans la nuit du 1er février, à la Casa de Iemanjá, à Rio Vermelho, dans la rue da Paciência. Contempler le levé du soleil sur la plage, les pieds dans le sable, au son des tambours Umbanda et Candomblé est une chose qui vous restera en mémoire. Il est temps de transcender. Le festival de Iemanjá est le seul parmi les plus importants qui ne soit pas lié à une célébration catholique.

À l’aube, vers 4 h 45, la célébration de la fête de Iemanjá commence officiellement et est annoncée par des feux d’artifice. La file d’attente pour déposer les offrandes commence à se former tôt et dure toute la journée. Dans la première partie de la matinée, il est également fréquent de se trouver en présence de Carlinhos Brown et d’un des grands groupes de percussionnistes qui participent également à la fête.

Offrande et procession – L’offrande principale se trouve à la Casa de Iemanjá. Le temps fort de la journée est le départ des bateaux qui ont pour mission d’apporter les offrandes à Iemanjá. Cela se produit à 16 heures, lorsque les pêcheurs partent en mer en procession. Un bon conseil, arrivez tôt et prenez place sur un des bateaux. Il y a plusieurs bateliers sur place qui peuvent vous y emmener. Vous pouvez partir au large à votre guise et à tout moment ou organiser votre sortie avec le cortège de bateaux pleins de paniers de fleurs.

Festa de Iemanjá 2019. Rio Vermelho, Salvador, Bahia. Foto: Amanda Oliveira.

«Code vestimentaire» – Préférez le blanc ou bleu. Même si vous n’êtes pas un adepte, cela montrera que vous respectez les rituels de la fête (nous allons tout vous expliquer maintenant). Assurez-vous également d’apporter un chapeau car le soleil est magnifique mais chaud et il n’y a presque pas d’ombre dans le quartier. Il est essentiel de protéger soigneusement vos effets personnels.

Sacré et profane – Divers groupes de samba, de percussions et de capoeira défilent le long du rivage et pendant toute la journée. Cette fête populaire typique s’est développée au fur et à mesure des années, avec un programme de spectacles dans plusieurs établissements. Jetez un œil sur la programmation : des fêtes se déroulent dans tout le quartier !

Se déplacer – Laissez la voiture à la maison. Tout le périmètre du quartier est fermé, car d’un bout à l’autre, les bars et restaurants promeuvent des événements. De plus les gens vont et viennent dans les rues, en passant par la Casa de Iemanjá. Pour les étrangers, nous vous suggérons de rester proche de la fête.

Nous allons vous dévoiler quelques secrets et son histoire

Festa de Iemanjá 2019. Rio Vermelho, Salvador, Bahia. Foto: Amanda Oliveira.

Iemanjá est une divinité d’origine africaine, la reine des eaux et des mers. Son nom vient d’une expression en yoruba qui signifie «Mère dont les enfants sont des poissons». C’est un orixá très respecté et adoré et c’est pour cette raison que la fête en son honneur est si importante.

Selon le livre Orixás, de Pierre Fatumbi Verger, «Iemanjá est une divinité très populaire au Brésil et à Cuba. Son axé repose sur des pierres et coquillages de la mer, stockés dans de la porcelaine bleue. Le samedi est le jour de la semaine qui lui est consacré, précisément avec d’autres divinités féminines. Ses adorateurs portent des colliers en perles de verre transparent et une robe bleue claire ».

Festa de Iemanjá 2019. Rio Vermelho, Salvador, Bahia. Foto: Amanda Oliveira.

Elle est décrite comme étant une belle sirène aux cheveux longs et vêtue d’une robe bleue. Aussi appelé Janaína, Rein de la mer et Odò Ìyá (Mère de la rivière). Elle est considérée comme la protectrice des pêcheurs, des radeaux et des hommes qui gagnent leur vie en mer.

Toujours selon le livre Orixás, «… les filles de Iemanjá sont volontaires, fortes, strictes, protectrices et fières». Dans la description de ses archétypes, il dit que ce sont des femmes maternelles et sérieuses, qui aiment le bleu, les voyantes et les bijoux coûteux.

La fête de Iemanjá dans d’autres endroits de la ville

La célébration pour vénérer l’Orixá Iemanjá a également lieu dans d’autres parties de la ville, comme le cadeau écologique du Solar do Unhão (où seules les fleurs sont offertes), qui a généralement lieu un week-end avant la date officielle (en 2020, il s’est produit le 26 janvier , dans la communauté Solar do Unhão, sur l’Avenue Contorno). A Itapuã, une fête a lieu la veille, le 1er février.

Le célèbre Lavagem de Itapuã est célébré le jeudi précédant le début du carnaval de Salvador (le 13 février 2020), où fidèles et sympathisants parcourent les rues du quartier. Des Bahianaises vêtues de façon traditionnelle portent des pots en céramique avec des fleurs et de l’eau parfumée pour laver l’escalier de l’église de Nossa Senhora da Conceição de Itapuã. L’après-midi c’est au tour des blocos de faire la fête. Des groupes culturels descendent dans les rues le long de la côte pour célébrer la reine de la mer. C’est si bon de le vivre.

Il est joué beaucoup de musique pour saluer les orixás ! Jouez, montez le son et chantez.

Note : Livre Orixás, Dieux Yoruba de l’Afrique et dans le Nouveau Monde, par Pierre Fatumbi Verger. 2018, Fondation Pierre Verger.

Par Fernanda Slama
Coordonnateur de contenu



Expériences à Salvador

Calendrier

26
Sep
27
Sep
28
Sep
29
Sep
30
Sep
01
Oct
02
Oct
03
Oct
Voir plus dans Calendrier