Histoires des quartiers de Salvador: Nazaré

Enregistrer dans les favoris

L’histoire et la mémoire de Bahia dans un seul et même quartier

Églises, couvents, forums et mosquée forment le quartier

Licor das Freiras. Convento do Desterro. Nazaré, Salvador Bahia. Foto Amanda Oliveira.

L’histoire sociale, juridique et sanitaire de Salvador passe par le quartier de Nazaré, qui est aussi un endroit bohème célèbre dans la capitale de Bahia et idéal pour passer un bon moment entre amis. Le secteur a été l’un des premiers de la ville à être habité après l’arrivée des Portugais. C’est là que la « Santa Casa da Bahia » a été fondée, la même année que la ville de Salvador. Le quartier a commencé à être occupé plus efficacement lors de l’invasion hollandaise de Bahia, en 1624. Le quartier a depuis une caractéristique architecturale faite de nombreuses demeures, églises, couvents et bâtiments anciens.

Situé dans le centre de Salvador, entre les quartiers de Brotas, Tororó, Barbalho et le centre historique, Nazaré a l’Avenida Joana Angélica comme zone centrale – qui est l’un des centres commerciaux les plus importants de la ville et préserve également une partie de la mémoire de l’indépendance de Bahia. Il y a là d’importantes constructions historiques et religieuses. Le catholicisme a guidé le processus d’occupation des logements dans la région et a même donné son nom au quartier qui, à l’origine, était écrit Nazareth – en l’honneur de Notre Dame de Nazaré.

Le quartier possède en son sein l’église et le couvent de « Nossa Senhora do Desterro », qui fut le premier couvent de sœurs clarisses construit au Brésil. Malgré la force du catholicisme, ce n’est pas la seule religion qui fait partie de l’histoire du quartier. Nazaré est le seul endroit de Salvador qui possède une mosquée, située dans le centre culturel islamique de Bahia.

Malgré son aspect historique prédominant, le quartier a une vie nocturne animée, avec de nombreux bars et restaurants offrant d’excellentes options pour les « happy hour ». Découvrez Nazaré: Histoires et mémoires de Bahia dans un seul et même quartier

La mémoire de Bahia

L’avenue Joana Angélica est la principale rue du quartier. Elle porte ce nom en hommage à la religieuse Joana Angélica, décédée alors qu’elle essayait de défendre le couvent de Lapa contre les Portugais dans la lutte pour l’indépendance de Bahia. Construit en 1744, le couvent est l’un des principaux symboles de la lutte du peuple bahianais pour la liberté. Aujourd’hui, il abrite le campus de l’Université catholique de Salvador.

En plus du couvent, le quartier possède d’autres constructions d’origine catholique importantes telles que l’église et le couvent de Nossa Senhora do Desterro; et l’église Santíssimo Sacramento et Sant’Ana, située à Ladeira de Santana. Le bâtiment, datant du 18ème siècle, présente une décoration néoclassique.

Saviez-vous que dans le couvent Nossa Senhora do Desterro, vous pouvez y trouver, y déguster et y acheter de la liqueur avec plus de 20 saveurs différentes? Elles sont produites avec amour par les Soeurs Franciscaines du Sacré Cœur de Jésus. Ces liqueurs ont beaucoup de succès lors des festivités de la Saint Jean. Cliquez sur ce lien pour en savoir plus sur cette histoire.

Licor das Freiras do Convento do Desterro

Une justice forte

Au 17ème siècle, avec la croissance urbaine de Salvador, le quartier de Nazaré a acquis l’une des premières lignes de tramway de la ville. Le développement de ce nouveau transport facilitera l’implantation des premiers cabinets d’avocats de la ville. Cela aboutira à la construction en 1949, du Forum Ruy Barbosa, où se trouve aujourd’hui le mémorial en l’honneur du célèbre avocat bahianais Ruy Barbosa (1849-1923). Ses restes sont enterrés dans le Forum.

Non loin du Forum, il y a le siège du Tribunal régional du travail (5e région) et le siège du ministère public d’État (MPE). Le bâtiment où se trouve actuellement le MPE abritera la première faculté de philosophie de Bahia en 1941.

La Maison Sainte

La Santa Casa da Bahia (Maison Sainte de Bahia) a été fondée en 1549 dans le quartier de Nazaré, la même année que la fondation de la ville de Salvador. L’entité a été la seule de l’État à fournir des services aux bahianais pendant environ 200 ans, dans les domaines de l’assistance sociale et des soins de santé. Aujourd’hui, en plus de continuer à travailler sur ces deux segments, la Santa Casa développe des activités d’enseignement et de recherche, de la culture et de l’éducation de la petite enfance, à travers différentes unités, projets et programmes.

La Santa Casa abrite une partie importante de la mémoire de la formation de Salvador. On peut trouver dans le « Centre de Mémoire Jorge Calmon », situé dans le bâtiment principal du complexe Pupileira, dans le quartier de Nazaré, des documents datant du XVIIe siècle à nos jours, et ceux-ci sont à la disposition des visiteurs. Il y a plus de 1800 livres et environ un millier de boîtes avec des documents séparés qui révèlent diverses informations, telles que des achats immobiliers, des registres d’enfants accueillis par la Roda dos Expostos, des dossiers cliniques de patients de l’hôpital de la charité, la première unité de santé de Bahia, et autres registres d’enterrements et de paiements de dot.

Dans ce recueil de documents, il y a aussi une collection de 11 livres qui rassemblent des données sur les enterrements d’esclaves aux 18e et 19e siècles. La collection est classée parmi les collections documentaires brésiliennes faisant partie du programme « Mémoire du monde » de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco).

Votre poche

Autres expériences

Calendrier

17
Sep
18
Sep
20
Sep
21
Sep
22
Sep
23
Sep
24
Sep
Voir plus dans Calendrier