Salvador Fashion Race

Enregistrer dans les favoris

La « Salvador Fashion Race » est encadrée par la styliste bahianaise Juliana Herc. La styliste a conquis le monde avec son style minimaliste. Elle a ouvert son premier studio dans l’une des avenues les plus emblématiques de Lisbonne, au Portugal. Juliana Herc est la seule marque brésilienne sur l’avenue « Avenida da Liberdade », plaçant Salvador sur le radar de la mode mondiale.

Ce “reality show” présente cinq duos formés par un créateur de mode et un influenceur numérique qui ont été soigneusement sélectionnés. Le meilleur duo recevra un prix, le designer remportera un stage d’un mois dans le studio de la styliste sotépolitaine Juliana Herc, au Portugal, et l’influenceur numérique recevra un voyage de sept jours au Portugal, en plus de participer à un projet avec Juliana Herc.

« Je crois qu’à Salvador, il y a de nombreux talents cachés, et grâce à cette télé-réalité, nous serons en mesure de présenter au monde ce que nous avons ici » explique Juliana Herc.

Comment cela fonctionne-t-il?

Juliana Herc, mentora do reality Fashion Race. Foto: divulgação.

20 épisodes au total et quatre défis proposés par épisode. Les créateurs de mode et les influenceurs numériques formeront cinq paires qui, pendant le jeu, travailleront ensemble: l’un d’eux est chargé de créer les pièces et l’autre de faire l’assemblage des looks.

À chaque défi, le duo sera évalué par Juliana Herc et les jurés. A la fin de chaque épreuve, le public participe en votant pour sa paire préférée. Le dernier défi et le plus important est la production d’un défilé de mode sous le mentorat de Juliana Herc, styliste bahianaise de renommée.

La « Salvador Fashion Race » est un autre projet du même genre que «Cidade Criativa» du programme de la mairie “Salvador 360″, et bénéficie également du soutien de “Soul Dila” et de Air Europa.

Découvrez les STYLISTES qui participeront à l’émission

Alex Milanny – Alex Milanny est originaire de Salvador et est âgé de 28 ans. Diplômé en « design de mode » de l’université de Salvador (Unifacs), il a également fait un cours en modélisation à plat et en modélisation basique de tricot au Senac Aquidabã, et en production de mode au Sesc de São Paulo. Il a travaillé comme costumier-habilleur à l’hôtel Ibero Star, au Grand Palladium Imbassahy Resort, Ebateca, avec la chanteuse Larissa Luz et il a été assistant costumier-habilleur pour les tournages du téléfilm filmé à Salvador « Segundo Sol de Rede Globo. Il possède une marque de mode masculine, mais son style n’est ni considéré masculin ni féminin, et est appelé Abanto. Il a pour référence culturelle les tribus africaines – en particulier « Les Sapeurs » -, la musique et les rythmes afro-brésiliens et africains. Il définit son travail comme créatif et plein d’identité avec des modèles uniques et authentiques. (@ abanto.oficial)

Tamara Nascimento – Tamara Nascimento, 26 ans, est une afro-entrepreneure et fondatrice de la marque Ofá Bèmin. Elle a commencé dans le candomblé en 2014 par l’Orixá Logunedé et, après sa période d’initiation, elle a dû remplir sa mission religieuse en suivant les traditions de son axé. Pendant cette période , elle a appris à coudre ses propres vêtements religieux pour passer le temps et c’est comme ça que l’idée d’entreprendre lui ait venu. Ses premiers clients ont été les disciples qui passaient par la même période d’initiation qu’elle. L’une de ses principales références est la tenue féminine des religions d’origine africaine. Tamara définit son travail comme une «ethnicité unique», car elle fait partie d’un collectif avec des règles culturels du Candomblé et ses imprimés ethniques ont des couleurs et une géométrie spécifiques. (@ ta19mi)

Teodoro – Rogério de Sousa Teodoro est né à Salvador, il a 22 ans et se définit comme un créateur de mode autodidacte. Il est créateur de mode, artiviste, drag queen, interprète, acteur, mannequin, maquilleur, diplômé en arts scéniques de l’école de théâtre de l’Université fédérale de Bahia (Ufba) et développe des processus créatifs à travers «Ah Teodoro». Teodoro dit que ses références découlent des lectures contemporaines de l’afrofuturisme; la culture queer; l’animation de l’art comme instrument de guérilla, face aux pratiques sociales hégémoniques, à travers l’artivisme; l’architecture et les nombreux problèmes construits par la vie urbaine; la mode du recyclage; la puissance de l’art marginal qui envahit les levés du soleil de la ville; la théâtralité de la haute couture; et les aspects latents de la culture clubber – en particulier, les expressions esthétiques de la monstruosité. (@queenofcajazeiras)

Joice Fischer – Joice Fischer a 29 ans et est née dans une ferme à Araras / SP. Avec une formation technique en d’administration, elle a découvert la couture en 2013 avec Dona Pierina, une femme de 80 ans, avec qui, en deux ans, elle a appris la technique de modelage, de coupe et de couture. En parallèle, elle étudie l’impression textile au Senac et le design de mode avec Marcio Alek. Elle est arrivé à Salvador en 2015 à la recherche de nouvelles expériences et connaissances dans la mode. L’année suivante, elle s’installera définitivement dans la capitale bahianaise. Elle dit que la diversité culturelle bahianaise est une source d’inspiration et que la musique, les gens et le mode de vie des Sotéropolitains sont de fortes références pour elle. Joice Fischer est propriétaire de la marque «Joi Costura», où elle développe l’ensemble du processus de production, depuis la recherche, en passant par le développement de collections, la conception, la coupe et la modélisation de la couture. (@joiceefischer)

Kivia Souza – Kivia Souza est née à Senhor do Bonfim / BA et a 29 ans. En 2011, elle a déménagé à Salvador, puis à Lauro de Freitas en 2018, dans la région métropolitaine de la capitale bahianaise. Diplômée en communication sociale et de journalisme, elle a aussi une formation technique en modélisation de vêtements par le Senai / BA. Il est actuellement reporter pour le journal « Correio da Bahia ». Elle est propriétaire de «l’Atelier Casalinda», une marque créée en 2015, initialement axée sur les accessoires et également sur l’habillement depuis 2016. Ses principales références sont les religions d’origine africaine et les manifestations populaires dans le nord – comme le Carimbó – et d’autres danses folkloriques, en raison de leur mouvement, de leur couleur et de leur légèreté. Elle définit son travail comme expressif et fonctionnel. Un mélange de couleurs et d’imprimés. Elle dit qu’elle voit les vêtements comme une toile à colorier, pour exprimer des émotions et, surtout, de la force. (@kaolliada)
Découvrez les INFLUENCEURS qui participeront à la télé-réalité

Carla Galrão – @GordaRoupa est un projet conçu et réalisé par Carla Galrão, 26 ans, productrice de mode grande taille et productrice culturelle. L’idée est de démocratiser les découvertes vestimentaires, ainsi que le militantisme contre la grossophobie. Au fil du temps, d’autres questions telles que le féminisme, la routine et le travail ont également commencé à être abordées. Actuellement, Instablog compte un peu plus de 19 000 abonnés.

Fernanda Medeiros – Fernanda Medeiros, 36 ans, est une publiciste agitée qui a découvert dans la production de mode l’éveil d’un style plus léger et plus authentique. Une sorcière moderne qui parle spontanément et dont le but est d’éveiller le féminin sacré qui existe chez les femmes. Dans sa routine publique, elle inspire pour une vie plus belle, saine, intuitive et avec une connexion avec l’univers astral, tous cela partagé via son profil Instagram – @februxa – qui compte aujourd’hui un peu plus de 44000 abonnés.

João Caldas – João Caldas, 24 ans, est un créateur et producteur de mode pour certaines personnalités bahianaises. Avec un peu plus de 71 000 followers (@joaoccaldas) sur Instagram, il a plus de huit ans d’expérience sur le marché de la mode. Tout au long de sa carrière, il a toujours cherché à travailler avec des caractéristiques telles que la curiosité permanente et l’amour à tout prix. En bon Bahianais, il cherche toujours à innover pour plaire à tous les styles.

Iasmine Fernandes – Iasmine Fernandes, 24 ans, est une femme d’affaires, une influenceuse numérique (@mosacachearomundo) et une mère enthousiaste pour partager d’une manière légère, l’autonomisation les femmes dans tous les domaines de la vie. Tout a commencé sur les réseaux sociaux, où elle donnait des conseils sur les cheveux, la vie, la santé des femmes et la bonne humeur régionale. Aujourd’hui, elle aborde des sujets tels que la vie sentimentale et l’entrepreneuriat au-delà du virtuel, et anime des conférences dans des entreprises publiques et privées, en plus de promouvoir des réunions de « followers » pour apporter gratuitement des conseils professionnels, sur la beauté, la santé et les relations saines. Actuellement, le profil Instagram de Iasmine compte un peu plus de 67 000 abonnés.

Carol Gonçalves – Carol Gonçalves a 22 ans et est productrice de publicité et de mode. Avant d’obtenir son diplôme en publicité elle savait déjà qu’elle voulait aussi être blogueuse. Elle a créé son premier blog il y a 10 ans. Aujourd’hui, avec le profil @BlogMulherMelhore, Carol partage quotidiennement, avec près de 46 000 abonnés, des conseils de mode, de traitements capillaire, de voyages et sur tout ce qu’elle trouve d’intéressant dans la vie quotidienne.

Des juges de renom

Dans l’équipe d’évaluation et aux côtés de la mentor Juliana Herc, il y a des professionnels de renom. Carol Barreto, auteure styliste, chroniqueuse et professeure. Tininha Viana, femme d’affaires et professeur de mode. Aldir Parisi, architecte et ingénieur mécanique. La journaliste, Gabriela Cruz. Phaedra Brasil, spécialiste de l’image de mode et du design stratégique et Aline Ramos, de l’équipe Show Fitdance font également partie du jury.



Coloque outras experiências na sua agenda

Ver Agenda completa
09Déc
10Déc
11Déc
12Déc
13Déc
14Déc
15Déc
16Déc