Histoires des quartiers de Salvador: Garcia

Enregistrer dans les favoris

Foi, samba et tradition, le tout dans un même quartier

Le chanteur de samba Riachão a porté le nom de Garcia au monde

Riachão. Foto: Fábio Marconi

Du carnaval à Noël, le quartier ne s’arrête jamais. Situé dans la région centrale de Salvador, il est proche de Campo Grande et est l’un des quartiers les plus effervescents de la ville en termes de culture. Le quartier tire son nom de la ferme au nom de « Conde Garcia D’Ávila », qui occupait une zone correspondant à la moitié du territoire actuel de Bahia. La ferme était localisée dans la zone où se trouve aujourd’hui le Colégio Edgard Santos. Garcia D’Ávila a vécu dans le palais « Conde dos Arcos », qui fait aujourd’hui partie de la « Fondation Dois de Julho », comprenant le Colégio Dois de Julho et la Faculté Dois de Julho.

L’accès au quartier se trouve à côté du théâtre Castro Alves. En plus du Colégio Dois de Julho, il existe deux autres espaces éducatifs traditionnels dans la ville: Colégio Antônio Vieira et Sacramentinas – tous deux fondés par des missions catholiques. Le quartier a une forte connexion religieuse. Il abrite également le siège de l’archidiocèse de Salvador et la chapelle « Capela Sagrada Família », ancienne école des Dorotheas.

Mais ce fut le musicien de samba Clementino Rodrigues, plus connu sous le nom de Riachão (1921-2020), qui a fait connaître le nom du quartier au monde pour ses compositions. Berceau de la samba, le quartier est toujours le siège du traditionnel bloco carnavalesque « Mudança do Garcia ».

Découvrez ce morceau de Salvador, qui allie foi, samba et tradition dans le même quartier.

La samba

Clementino Rodrigues, mieux connu sous le surnom de Riachão (1921-2020), a été l’un des joueurs de samba brésiliens les plus importants de l’histoire. Il est né et a grandi dans le quartier de Garcia, dans les années 1940 et 1950, ses sambas irrévérencieuses ont gagné de la force sur les radios bahianaise. Il portait toujours une serviette sur l’épaule et tenait à parler de ses humbles origines dans les rues du quartier.

Ses compositions ont été interprétées par de grands noms de la musique brésilienne. Il est l’auteur de la chanson « Cada Macaco no Seu Galho », qui a été choisie par Caetano Veloso et Gilberto Gil pour marquer leur retour au Brésil en 1972, après leur exil politique sous le régime militaire. Riachão a également composé « Vá Morar com o Diabo » (va vivre avec le diable), chanté par Cássia Eller. L’album «Humanenochum», sorti par le label Caravelas en 2000, a été nominé au Grammy Latino.

Garcia est un bastion connu du « partido alto » à Salvador et a beaucoup participé à des cercles de samba dans le bar et le restaurant Aconchego da Zuzu et à la Casa de Pedra.

De bons petits plats

Larribar Garcia Salvador Bahia Foto: Amanda Oliveira.

On raconte que Giovanni Tussato, supposé être le premier pizzaiolo du Brésil, aurait ouvert en 1917, dans le quartier de Garcia, la première pizzeria de Salvador. Bien qu’il n’y ait pas de documents historiques pour prouver ce fait, une certitude est que le quartier de Garcia a de très bonnes options gastronomiques dans de différents styles.

L’un des plus traditionnels est « Aconchego da Zuzu », fondé par la matriarche de la famille Barrozo: Juvência dos Santos Barroso, connue sous le nom de dona Zuzu. Elle a vécu 103 ans et a imprégné sa passion pour le quartier de Garcia ainsi que ses recettes, encore célèbres aujourd’hui, qui attirent les touristes et les bahianais qui veulent déguster des plats savoureux préparés avec de l’authentique huile de palme de Bahia.

Pour ceux qui veulent quelque chose de plus contemporain, une bonne option est Larriquerri, dirigée par Rosa et Gabriel Guerra. Assurez-vous d’essayer leur carpaccio de gnocchis de patates douces aux crevettes sauce pesto et de pudding au tapioca. Pour boire un verre, nous vous conseillons le LarriBar, un lieu à l’ambiance intimiste et cosy. La créativité des cocktails est remarquable, et les amuse-gueules du Larribar sont également incomparables.

Larribar: drinques de personalidade no coração do Garcia

Mudança do Garcia (Le déménagement de Garcia)

Le lundi de carnaval est synonyme de la « Mudança do Garcia » sur le circuit d’Osmar à Campo Grande. Le bloco est apparu en 1926, sous le nom de Arranca-Tocos, créé par d’anciens policiers. Plus tard, il prendra le nom de « Faxina do Garcia » et c’est dans les années 1950 et à la suggestion du conseiller municipal de l’époque Herbert de Castro qu’il obtiendra son nom définitif. Il y a une autre version de l’histoire du nom du bloco traditionnel: on dit que le père du chanteur de samba Riachão aurait expulsé une prostituée du quartier. Le départ de cette femme prendra le nom de «Mudança do Garcia» parce que ce fut un mélange de samba et de protestation.

Dans le livre «Histoire du carnaval à Bahia – 130 ans de carnaval à Salvador», le journaliste et chercheur Nelson Cadena explique que le bloco comptait 100 000 participants à son apogée. La tradition est la même encore aujourd’hui: un défilé qui mêle samba, joie, représentativité et protestations sociales.

Larribar Garcia Salvador Bahia Foto: Amanda Oliveira.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
12
Votre poche
Localisation
R. Quintino Bocayuva, 18 - Garcia, Salvador - BA, 40100-240

Autres expériences

Calendrier

28
Sep
29
Sep
30
Sep
01
Oct
02
Oct
04
Oct
05
Oct
Voir plus dans Calendrier