Histoires des quartiers de Salvador: Amaralina

Enregistrer dans les favoris

Le coin des baianas de l’acarajé, des percussions et de l’histoire

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le quartier est devenu le quartier général militaire des États-unis

Orla de Amaralina. Salvador Bahia. Foto Max Haack Secom .

Le quartier d’Amaralina était à l’origine une ferme appelée Alagoas, en référence à une grande lagune qui se trouvait à proximité. Il a été rebaptisé « Fazenda do Amaral », après que José Álvares do Amaral l’eût acheté et lui donna son nom de famille. Puis, au fil des ans, il est devenu Amaralina.

Pendant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), le quartier est devenu le siège d’une base aéronautique des États-Unis. Le 19ème bataillon d’artillerie antiaérienne de l’aéronautique du Brésil y opère actuellement.

Ses rues principales sont Avenida Amaralina, qui se termine à la place du même nom , où elle rencontre la rue Visconde de Itaboraí. La place « Largo de Amaralina » est la plus célèbre du quartier, où se trouvent les célèbres baianas de l’acarajé de la ville installées en bord de mer et où on a le droit à un magnifique coucher de soleil. Rio Vermelho et Pituba sont les quartiers voisins.

Plusieurs artistes ont déjà rendu hommage au quartier dans leurs compositions. Le chanteur Raul Seixas a écrit la chanson «Menina de Amaralina» (la gamine d’Amaralina); Mart’nália chante la chanson « Nás Águas de Amaralina » (Dans les eaux d’Amaralina), composée par Martinho da Vila et Nelson Ruffino. Caetano Veloso cite la mer d’Amaralina dans les chansons « Tropicália » et « Clarice« . La route qui suit le littoral du quartier compte également deux restaurants qui offrent des plats à base de viande du soleil et ceux-ci valent vraiment le détour.

Découvrez le quartier Amaralina, le coin des baianas de l’acarajé, des percussions et de l’histoire

Plage, huile de palme et coucher de soleil

La place « Largo de Amaralina », récemment rénovée par la ville de Salvador, est un endroit idéal pour se promener en fin d’après-midi. En plus de pouvoir déguster les délicieux acarajés des baianas, il est possible de profiter de l’un des plus beaux couchers de soleil de la ville.

Les vagues sont fortes sur certaines zones de la plage, principalement dans la partie sud, qui va du quartier général de l’armée et où de nombreux surfeurs profitent de la mer agitée. Mais il y a également des endroits plus calmes où se forment des piscines naturelles. La chaussée qui longe la plage est idéale pour la course à pied et le cyclisme: la piste cyclable est flambant neuve. Pour en savoir plus, suivez ce lien.

Passeios ao ar livre sem aglomerações

La place “Largo das Baianas”

Orla de Amaralina. Salvador Bahia. Foto Max Haack Secom .

L’un des points d’acarajé les plus célèbres de Salvador est le Largo das Baianas à Amaralina. En août 2020, un important projet de rénovation a été réalisé dans le quartier par la ville de Salvador. Le tronçon s’étend sur 1 km et va de la caserne d’Amaralina au Largo das Baianas.

Les interventions ont impliqué l’installation d’un accès à la plage à tous les arrêts de bus, en plus de rampes, d’escaliers et d’une pergola. Tous répondant aux exigences d’accessibilité universelle. Il y a également eu la mise en place de garde-corps et de murets, en plus de feux de signalisation intelligents et d’éclairage LED. Un espace sportif a été installé à la place « Praça João Amaral ».

Le « Largo das Baianas » a même acquis une nouvelle attraction touristique: une sculpture de quatre mètres de haut pesant 16 tonnes. L’œuvre, réalisée par l’artiste Bel Borba, est une belle baiana d’acarajé. Le modèle qui a servie à l’élaboration de la sculpture est la baiana d’acarajé Cida de Nanã, arrière-petite-fille de Mãe Senhora (1890-1967), la troisième ialorixá de l’histoire d’Ilê Axé Opô Afonjá, et une descendante de

Marcelina da Silva, Oba Tossi, l’une des fondatrices de la première maison candomblé du Brésil, Ilê Axé Airá Intilè (Candomblé da Barroquinha), origine de la « Maison Blanche ».

Le quartier Nord-est d’Amaralina

Caroline Oliveira Santos e Victor Portela de Miranda jovens professores no Quabales. Nordesde de Amaralina. Foto: Amanda Oliveira

Voisin d’Amaralina, le quartier du nord-est d’Amaralina a son importance pour la musique de Bahia, internationalement reconnu grâce aux Quabales. C’est le nom de l’instrument et du projet social créé par le multi-instrumentiste, compositeur et interprète Marivaldo dos Santos, membre du groupe STOMP – l’un des groupes de percussion les plus célèbres au monde.

Projeto Quabales

Ancien résident du quartier, Marivaldo favorise par le biais de la musique, les grandes transformations sociales, culturelles et environnementales du quartier à travers la percussion.

L’origine du quartier de Nordeste de Amaralina est liée à la communauté de pêcheurs du quartier voisin Rio Vermelho, constitué au début du XIXe siècle. Au début du 20e siècle, lorsque Rio Vermelho a commencé à être occupé par des familles riches de Salvador, les pêcheurs ont commencé à construire leurs maisons dans les environs – dans la partie supérieure d’Amaralina, qui est devenue le quartier Nordeste de Amaralina.

Aula de percussão e ensaios para shows no Projeto Quabales Social, no Nordesde de Amaralina. Foto: Amanda Oliveira

1
2
3
4
5
5
Votre poche
Localisation
Amaralina, Salvador - BA, 41610-160

Autres expériences

Calendrier

26
Jan
27
Jan
28
Jan
29
Jan
30
Jan
01
Fév
02
Fév
Voir plus dans Calendrier