Conseils de 10 chansons pour se promener dans Salvador sans quitter la maison

Enregistrer dans les favoris
Palácio Rio Branco. Centro Histórico, Salvador, Bahia. Foto: Amanda Oliveira .

Un itinéraire musical pour vous promener dans la ville même si vous êtes chez vous

Le mot d’ordre est de rester à la maison. Mais que faire quand nous vient cette envie de voir défiler la vie et les les passants dans la rue? Nous y avons songé et nous avons mis au point un moyen visuel et poétique de vous emmener flâner dans Salvador sans quitter le confort et la quiétude de votre résidence. Voici 10 chansons qui vous feront voyager, soit en images, soit par des paroles. Allons-y?

Clara Nunes – Enfants de Gandhy

Clara Nunes a été la première chanteuse brésilienne à vendre plus de 100 000 exemplaires, renversant un tabou selon lequel «les femmes ne vendaient pas de disques». Chanteuse et auteure-compositrice brésilienne, chercheuse en musique populaire, folklorique, et en danses et traditions africaines.

Considérée comme l’une des plus grandes interprètes du pays, elle ouvre le bal de notre liste en nous conduisant dans les rues du quartier Comércio au Fort du Mont Serrat, à Cidade Baixa et près de la plage et du phare d’Itapuã. Les « Filhos de Gandhy » vont faire une apparition devant la Fondation Jorge Amado, à Pelourinho et au Lagoa do Abaeté.

Afoxé Filhos de Gandhy

Silva – Brisa

Ce clip vous emmènera dans des endroits où vous n’avez probablement jamais mis les pieds – et dans d’autres dont vous n’avez jamais entendus parlé. Nous vous suggérons de regarder le clip d’abord, puis de revenir ici. Le jeu consiste à essayer de deviner le nom des lieux sans lire ce texte au préalable. Allez, c’est parti … puis revenez ici après.

On espère que vous avez accepté le défi. Voyons maintenant si vous avez vu juste. Dans la première scène, le bateau traverse la baie de Tous les Saints, montrant le continent et la mer. Ensuite, des gens apparaissent en train de sauter du plongeoir du « Porto da Barra », et il y a des scènes de la plage « Praia do Farol da Barra ». Le gentleman qui apparaît ensuite et ajoute le swing du tambourin n’est tout autre que « Mestre Paulinho », un musicien qui se produit pendant les soirées bouillantes de ABOCA Centro de Artes, l’une des nuits les plus insolites de Salvador.

Jusqu’à présent c’était facile, jusqu’à ce que le chanteur Silva fasse son apparition dans un immeuble en ruine, juste après la scène des baianas devant la Casa do Olodum. C’est Cine Jandaia, à Baixa dos Sapateiros – oui, c’est à Salvador! Et alors, l’aviez-vous deviné?

Ensuite, nous passons par le musée nautique au “Forte do Farol da Barra”, et traversons la cour, où se trouve le “Farol Café Wine bar”. Celui-ci, vous pouvez le mettre sur la liste des choses à faire: vous pouvez escalader la tour du « Farol da Barra », l’une des principales cartes postales de Salvador, symbole du carnaval de Bahia. Silva apparaît également pratiquement embrassée par un joyau centenaire: la lentille du phare. Waouh ! Et alors? Aviez-vous deviné le lieu de cette scène?

Silva apparaît également dans le palais Rio Branco, à la fin, après une promenade dans le centre historique, avec des scènes devant les portes de l’église de São Francisco et de la basilique cathédrale. Silva a même pu voir le fort de São Marcelo et le phare de Ponta do Humaitá depuis un bateau. Dis donc, celui-ci aime marcher!

Nikima – Quebra Queixo

Vous connaissez probablement Nikima depuis 99, et son groupe Lampirônico. Il a lancé le projet «Nikima e seu Tabuleiro de Mídia» inspiré des Sounds Systems jamaicains. En 2006, il a intégré le groupe « Scambo », vainqueur de 6 catégories du Trophée Caymmi 2005, en tant que chanteur et pour enregistrer le CD «Qual o Seu Tempo?».

Pour vous qui apprenez à connaître son travail, sachez qu’il a déjà joué aux côtés de grands noms de la musique tels que The Wailers, Alceu Valença, Carlinhos Brown, Arto Lindsay et Nação Zumbi. Nikima vient de publier cette toute nouvelle œuvre. Dans ce clip, vous pouvez profiter d’un voyage visuel et sonore.

Vêtu d’une curieuse tenue dite «quebra queixo» – de bonbons à base de noix de coco – Nikima vous emmène dans les rues du quartier Comércio. Les scènes principales se passent dans la rue qui mène au funiculaire Gonçalves, l’une des connexions entre la ville haute et la ville basse, et qui mène à la « Casa do Carnaval », à Pelourinho – cela n’apparaît pas dans le clip, mais c’est toujours bon à savoir. Dans la scène des voitures décapotables, vous pouvez voir la « Avenida França », dans le quartier Contorno et la baie de Tous les Saints. Vous êtes curieux de savoir ce qu’il y a d’autre dans ce quartier? Alors cliquez sur ce lien.

Conheça 7 experiências no Centro de Salvador

Drik Barbosa – Tentação feat. ÀTTØØXXÁ

La combinaison de Drik Barbosa et ÀTTØØXXÁ ne pouvait être qu’une bonne chose. Levez-vous du canapé et regardez ce clip de danse.

Il passe devant la gare qui relie le quartier de Calçada à Cidade Baixa, à la banlieue ferroviaire. Drik se promène souvent autour de la communauté du “Solar do Unhão” et de la plage « praia de pedrinhas do Unhão ».

À propos des banlieues, cliquez sur ce conseil (pour en profiter à la fin de la période de quarantaine). Vous allez aimer, c’est sûr!

Boca de Galinha

Mateus Aleluia – Bahia … Battre le tambour!

Seu Mateus, comme on l’appelle ici à Salvador, est une légende vivante, une entité, comme le disent la plupart de ses fans. Le chanteur et auteur-compositeur brésilien, issu de la formation originale du groupe musical « Os Tincoãs », a un timbre de voix qui semble parler à son âme.

Dans «Bahia … Bate o tambor!”, Les cloches des églises utilisées comme instruments de musique indiquent déjà la profondeur de cette composition. Laissez ce grand artiste vous emmener à travers la ville qui « bat le tambour » … fermez les yeux et appréciez cette belle promenade.

Nós, Os Tincoãs

Psirico – Tá Quente (Il fait chaud)

Cette chanson a été un vrai succès lors du Carnaval 2020. Convenons qu’ils ont réussi à joindre dans ce film le rythme, l’énergie, les couleurs et les mouvements que ce hit méritait.

La majeure partie du clip a été filmée dans l’une des allées les plus larges et très fréquentée du marché permanent de São Joaquim, donnant accès à des restaurants avec vue sur la baie de Tous les Saints. Et puisque le marché est la scène principale du clip, que pensez-vous d’en savoir plus sur le lieu? Cliquez sur ce lien.

Feira de São Joaquim

Le clip montre aussi des plages paradisiaques de Salvador (savez-vous quelles sont ces plages?), des images des rues du centre historique, de la place « Largo do Cruzeiro de São Francisco », de la communauté Solar do Unhão, de la place « Largo do Santo Antônio », du Largo do Pelourinho, avec la Fondation Jorge Amado en arrière-plan, du Largo do Terreiro de Jesus, avec le Basilique cathédrale de Salvador et des gens qu’on voit sauter às travers les faisceaux lumineux de la « Praça da Sé ». Tout cela sans évoquer la foule qui se met à danser sans s’arrêter. Je doute que vous n’arriviez à la fin de la chanson sans avoir fait un seul pas de danse!

Saulo – (Bahia Mãe) Mère de Bahia

Vous ne pouvez que vous attendre à une belle histoire quand le clip débute par une photo de Negra Jhô. Elle apparaît en pleine création: celle de transformer les femmes en déesses vêtues de turbans ou coiffures afro.

Saulo, avec toute sa délicatesse, a fait de ce clip un hommage aux grandes femmes de cette terre, réussissant à rassembler des représentantes importantes. Cette chanson a été choisie car, en plus de présenter la ville, elle montre l’importance de notre peuple.

Comme les «Rainhas da Lagoa do Abaeté», les Ganhadeiras de Itapuã ne pouvaient pas manquer à l’appel. Sachez que l’école de Samba « Viradouro », grand gagnant des défilés du carnaval de Rio de Janeiro en 2020, avait choisi le nom de « Viradouro de alma lavada » pour leur défilé, en hommage aux « Ganhadeiras de Itapuã ». Cliquez sur ce lien pour en savoir plus sur le sujet.

As Ganhadeiras de Itapuã

Negra Jhô Penteados Afro

Dans le film, un cercle de capoeira s’ouvre sur le pont de Rio Vermelho, où seules les femmes participent. Puis on aperçoit le sourire de Dadá, connue pour ses mets savoureux et son rire incomparable.

Denny Denan – Turbina

Le chariot à café, l’un des symboles de la ville, apparaît dans la première scène. Les classiques apparaissent les uns après les autres: les piscines naturelles du “Farol da Barra” qui se forment à marée basse; Porto da Barra; les gens qui courent le long du bord de mer entre Barra et le Cristo; les rues du Pelourinho et la grande Negra Jhô. Après quelques scènes dans un aéroport, la visite se termine par une grande fête sur la place « Praça das Artes », dans le Pelourinho. Avez-vous déjà été à un spectacle là-bas? C’est génial!

Praia do Farol da Barra

Tropkillaz, J. Balvin, Anitta – Bola Rebola ft. MC Zaac

Ceux qui ne connaissaient pas la Communauté de Solar do Unhão et Gamboa de Baixo, vont avoir envie de connaître cette femme. En 2019, Anitta a bercé les structures phonographiques avec un clip filmé à travers les allées de ce lieu décoré de graffitis et avec une vue privilégiée sur la baie de Tous les Saints.

La première scène dans laquelle Anitta apparaît est l’endroit où se trouve aujourd’hui le bar « A Novidade ». En plus des scènes en plein cœur de la communauté et sur la plage de galets, des artistes locaux tels que Compadre Washington et Léo Kret ont participé à l’événement. Le film se termine par une grande fête sur la dalle du Bar da Mônica.

A Novidade

Bar da Mônica

Cascadura – Soteropolitana

Le film commence au sein de la Fondation Pierre Verger où Dona Cici donne au protagoniste une caméra rolleiflex. C’est le même modèle de machine que le grand Pierre Fatumbi Verger (1902-1996) utilisait. Lui, qui était photographe, ethnologue, anthropologue et chercheur français, a vécu une grande partie de sa vie ici, dans la ville de Salvador.

Dona Cici, proche de Verger, se consacre toujours à la transmission de la sagesse ancestrale afro-brésilienne. Elle en sait beaucoup sur la culture des orixás et sur notre histoire.

Cette présentation était nécessaire pour que vous compreniez la poésie qui a envahit les coulisses de ce clip. Les paroles racontent de manière presque didactique comment cette ville s’est formée et ce qu’elle est devenue aujourd’hui. Dans les images, le personnage passe par des points non touristiques, mais bien connus de la grande majorité des sotéropolitains. Il y photographie la vie de tous les jours, tout comme Verger le faisait à son époque. C’est très intéressant.

[oxe!] Campagne FARM

Avec la musique comme point de départ, la grande campagne publicitaire de l’été 2020 de la marque de Rio de Janeiro FARM s’est connectée à la ville, expérimentant différents langages visuels, réunissant plusieurs « Bahias ».

Mis en scène par Carlos Mach et réalisé par Sirc Heart, un artiste plasticien de Bahia, la campagne a réuni une équipe d’artistes, également de Bahia, parmi des danseurs et des mannequins, occupant des espaces symboliques de la ville de Salvador. Vera Passos, chorégraphe et professeure à la Fondation culturelle de l’État de Bahia, a signé la chorégraphie.

Les images vous emmènent à la plage « Praia da Paciência »; au « Parque das Dunas », où les danseurs sont dirigés par Veko Araújo (Cortejo Afro); au marché São Joaquim; au Pelourinho, sur les plages de la banlieue et sur l’île « Ilha de Maré ». C’est la chanteuse bahianaise, Larissa Luz qui interpréta la chanson, faite d’expressions et de mots locals: comme «de keké» et «calundu»; des fruits seriguela et umbu typiques de la région; des classiques comme les sorbets « picolé da capelinha » et la viande séchée « passarinha ».

Suivez ce lien pour en savoir plus sur cette collection.


Palácio Rio Branco. Centro Histórico, Salvador, Bahia. Foto: Amanda Oliveira .

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
12
Durée approximative
1 horas - 2 horas
Votre poche

Autres Feuilles de Route

Calendrier

18
Jan
19
Jan
20
Jan
21
Jan
22
Jan
23
Jan
25
Jan
Voir plus dans Calendrier